Accueil >> Perte de poids >> Bon gras vs mauvais gras: ce que vous devez savoir

Bon gras vs mauvais gras: ce que vous devez savoir

Sources de bonnes graissesLe gras est un sujet intéressant dans le domaine de la nutrition. Beaucoup de gens pensent que le gras est mauvais pour le corps. Il n’y a pas si longtemps, les régimes amincissants les plus populaires consistaient à éviter de consommer tout ce qui est gras, on les appelait «régimes sans graisse».

Mais en vérité, le corps a besoin de graisse pour survivre. Trente pour cent des calories consommées quotidiennement devraient provenir de matières grasses, cependant, seulement 7% devrait provenir de graisses saturées et moins de 1% de graisses trans.

À titre d’exemple, sans graisse, le corps ne peut pas assimiler les vitamines liposolubles A, D, E  et K, ces derniers étant des vitamines essentielles pour une bonne santé. Par ailleurs, votre corps a besoin des acides gras essentiels (l’acide linoléique et l’acide alpha-linolénique) pour maintenir la santé de la peau et des cheveux et pour favoriser la cicatrisation. Il doit les assimiler à partir de la nourriture, car il est incapable de les synthétiser lui-même.

Cependant, quand on parle de gras, il y a du bon et du mauvais. Les bonnes graisses sont celles dites insaturées – poly et mono – tandis que les mauvaises sont les graisses trans et saturées.

Bien que les deux types de gras (saturés et insaturés) sont naturellement présents dans les aliments, les gras trans sont généralement des graisses produites en hydrogénant des graisses liquides pour produire des graisses solides à température ambiante. Les fabricants d’aliments les utilisent pour prolonger la durée de vie de leurs produits. Alors que certains gras trans sont naturellement présents dans la viande et les produits laitiers, leur quantité est sans conséquence. Les gras trans artificiels ou manufacturés doivent être évités autant que possible.

Les graisses insaturées aident à réduire le taux de mauvais cholestérol LDL et à augmenter le taux de bon cholestérol HDL. Les bonnes sources de graisses mono-insaturées comprennent les fruits à coque, parmi lesquels on reconnaît la noix, les amandes, la pistache, et certaines huiles comme l’huile d’olive, d’avocat et de canola. Les aliments contenant des acides gras poly-insaturés Oméga 3 comprennent les poissons gras comme le saumon, le thon, le maquereau et le hareng, tandis que les huiles de maïs, de soja, de carthame et de tournesol contiennent des oméga 6.

Sources de graisses saturéesD’un autre côté, les graisses saturées augmentent le taux de mauvais cholestérol LDL, ce qui augmente vos risques de maladies cardiaques en s’accumulant dans la paroi de vos artères. Ce type de graisse est généralement présent dans la viande rouge, les produits laitiers, les œufs et les fruits de mer, mais se retrouve également dans certaines huiles végétales; principalement les huiles de coco, de palme et palmiste.

En ce qui concerne les graisses, pour manger sainement, vous devriez utiliser les huiles insaturées saines et lire les étiquettes nutritionnelles des produits alimentaires que vous consommez. Optez pour les aliments faibles en gras saturés et sachez que même si l’étiquette n’affiche pas de gras trans, le produit peut toujours en avoir en une certaine quantité.

Additionnez la contenance en grammes de gras saturés et insaturés. Comparez le résultat avec la contenance totale en graisses. Si les chiffres ne sont pas identiques, la différence est celle du gras trans. Selon les normes de la FDA, si la contenance du gras trans est inférieure à 0,5 gramme, les fabricants ne sont pas tenus de le déclarer sur l’étiquette.

Savoir distinguer ce qui est bon de ce qui est mauvais, c’est déjà la moitié de la bataille. Il ne tient qu’à vous désormais de mettre en œuvre ce que vous avez appris sur les graisses et de bien choisir vos aliments.