Accueil >> Perte de poids >> Pourquoi le fait de vous priver de nourriture ne vous conduit-il pas à une perte de poids

Pourquoi le fait de vous priver de nourriture ne vous conduit-il pas à une perte de poids

priver nourritureNous entendons tout le temps les diététiciens le dire et nous le lisons dans les articles de santé « les aliments riches en glucides, en matières grasses et en sucre ne font pas grossir ». Lorsque l’on souhaite maigrir, on cesse de manger ces aliments et on se concentre sur d’autres options telles que les protéines, les aliments entiers, les smoothies, les jus de fruits verts, etc. Ce qui se passe ensuite, c’est l’échec et la déception totale, comme tous ceux qui se sont privés de certains aliments riches en calories dans l’espoir de perdre du poids vous le diront. Alors, pourquoi cela se produit-il malgré les efforts visant à réduire votre apport calorique ? Eh bien, voici 3 raisons pour lesquelles vous ne devez jamais vous priver de nourriture pour maigrir.

1. Un régime alimentaire restrictif aura surement l’effet inverse

Que vous ayez décidé de ne plus manger d’aliments entiers ou d’éviter vos aliments préférés riches en calories (hamburgers, chocolat, frites, etc.), tout régime alimentaire consistant à vous priver de nourriture finira par se retourner contre vous. Un tel régime se révèlera dès le début difficile à suivre. Par conséquent, il est probable que vous reveniez à vos vieilles habitudes alimentaires qui vous ont amené à gagner du poids. En outre, le corps n’est tout simplement pas conçu pour aller au-delà de ses limites. Pour cette raison, le fait de vous priver de nourriture à un point inférieur à ce dont le corps à besoin pour fonctionner au moins au minimum de ses capacités amène votre corps à se mettre à conserver la moindre source d’énergie au lieu d’enclencher le processus de la perte de poids. Votre métabolisme ralentira en conséquence, la combustion des graisses diminue de son efficacité et le corps commence à emmagasiner la moindre source d’énergie pour faire face à une situation de famine dont tous les facteurs sont ressentis. Donc, ce qui est censé aider à perdre du poids ne l’est absolument pas.

2. Vous priver de nourriture pour perdre du poids vous transforme en une « bombe à retardement »

Interdire certains aliments de votre alimentation les rend plus souhaitables. Vous vous retrouvez avec des envies folles pour votre pizza préférée ou pour votre crème glacée bien crémeuse de tous les jours, des aliments qui vous ont toujours donné la fausse impression de réconfort. Bien que vous puissiez y résister pendant un certain temps, plus longtemps vous réussissez à y résister, plus vos envies deviendront incontrôlables, mais ce qui est sur, c’est que vous finirez par céder à vos envies. Le problème avec les régimes restrictifs, c’est que lorsque vous finissez par renoncer à votre démarche de perte de poids, vous deviendrez plus vulnérable face à vos envies de la malbouffe. Et ce qui est encore pire, c’est que la période de suralimentation peut durer aussi longtemps que des semaines, des mois ou même des années dans certains cas.

3. Se priver des groupes alimentaires entiers n’est pas un comportement sain

Se priver de certains groupes d’aliments dans le but de perdre du poids entrainera la privation de votre corps de nutriments présents dans ces aliments. Certes, vous réduisez l’apport calorique, mais vous allez également réduire l’apport en nutriments essentiels au bon fonctionnement de votre corps. Par exemple, les glucides ont des bienfaits pour la santé cardiaque, favorisent le bon fonctionnement du système digestif, augmentent l’énergie et ont un effet rassasiant. Cela dit, réduire votre consommation de glucides signifie que vous vous priverez des besoins alimentaires essentiels. Il en va de même pour les autres aliments, car chaque groupe alimentaire a son propre ensemble de nutriments et de bienfaits. Et si vous vous privez de façon sévère, vous pouvez même souffrir d’un certain nombre de symptômes, notamment la malnutrition, la déshydratation, les souffrances de la faim et les maux de tête.

En somme, il serait vain de vous priver de nourriture pour perdre du poids, car un tel régime ne donne pas des résultats durables. Au lieu de cela, vous devriez suivre des habitudes alimentaires saines et faciles à s’intégrer dans votre vie quotidienne. Par exemple, si vous avez l’habitude de manger une coupe de crème glacée pas mal de fois en une semaine, réduisez cette portion à environ la moitié et réduisez le nombre de fois que vous la manger par semaine. En consommant ce que vous aimez avec modération et à de petites portions, vous pouvez continuer à profiter de vos aliments préférés tout en ayant la possibilité de perdre du poids.